baume thaï

  • Recette du baume thaï

    Ma recette du baume du tigre (rouge)

    Depuis des milliers d’années, les herboristes et les médecins de Médecine Traditionnelle Chinoise utilisent différentes plantes médicinales pour soulager la douleur en application externe sous forme d’onguent, d’huile, de lotion ou de cataplasme.

    Le baume du tigre rouge est connu des sportifs qui l’utilisent en massages pour le confort des muscles et en onguent pour soulager tendons & articulations.

    Il est recommandé pour :

    les inflammations musculaires,
    les douleurs articulaires,
    les contusions.
    Le baume du tigre rouge est utilisé pour :
    soulager les douleurs musculaires associées à :
    la fatigue,
    au mal de dos
    à tout problème musculo-squelettique

    En améliorant la circulation de l’énergie et du sang, il permet aux muscles de se détendre et diminue l’inflammation des articulations et des tendons. Il ne peut suffire bien évidemment en cas de douleurs profondes, à répétition ou chroniques. Dans ces cas- là, il s’agit de consulter.

    Liste des ingrédients (en grammes)

    6 g de cire d’abeille
    44 g d’huile d’olive
    Cristaux de Camphre : 30 g
    Cristaux de Menthol : 12 g

    Dosage des Huiles Essentielles
    HE de Cajeput : 6 g
    HE de Menthe poivrée : 6 g
    HE de Girofle : 4 g
    HE de Cannelle de Chine : 4 g
    HE de Gaulthérie : 3 g
    HE de Romarin à camphre : 3 g

    Matériel

    Une casserole pour le bain-marie
    Un récipient en verre gradué de type pyrex
    Lunettes de protection (vapeur des actifs « camphre, menthol,… »)
    Masque respiratoire (protection)
    Gants en latex
    Balance (qui pèse au gramme près ou mieux, au milligramme près)
    Baguette en bois
    Petit récipient (bol) en verre ou céramique pour les huiles essentielles
    Sopalin, film plastique, élastique

    Méthode

    Faire fondre la Cire d’abeille dans l’Huile d’olive :
    Placez l’huile d’olive dans un récipient en verre pyrex au bain-marie
    Placez la cire d’abeille découpée en petits morceaux dans l’huile
    Laissez la baguette en bois dans le mélange afin de pouvoir mélanger régulièrement.
    Mettez le feu au minimum.
    La cire va fondre petit à petit

    Pendant que la cire fond, préparez :
    Les petits pots et couvercles alignés sur votre table de préparation
    Les cristaux de camphre dans un bol et recouvrir avec du film plastique
    Les cristaux de menthol dans un bol et recouvrir avec du film plastique
    Les huiles essentielles dans un bol recouvert d’un film plastique percé pour insérer le bec du flacon d’HE puis refermer ce trou avec un morceau de film plastique

    Remuez régulièrement le mélange avec la baguette en bois jusqu’à ce que le liquide soit complètement homogène, sans aucune trace de morceaux de cire

    Testez la consistance, en mettant une petite goutte de la préparation sur une assiette au frigidaire le temps que ça durcisse, puis retirez-là,  testez la consistance et à votre convenance ajoutez de la cire ou de l’huile d’olive.

    Ajoutez les cristaux de camphre et touillez rapidement jusqu’à dissolution totale
    A feu très doux, ajoutez les cristaux de menthol et touillez jusqu’à dissolution totale
    Retirez le récipient du bain-marie
    Essuyez bien le dessous du récipient afin d’éviter que de l’eau ne se retrouve dans les pots d’onguent
    Laissez refroidir dans le bol en pyrex quelques secondes
    Incorporez en bloc le mélange d’huiles essentielles qui a été mis de côté
    Touillez rapidement
    Versez tout de suite le mélange final dans chaque pot
    Posez les couvercles sur les pots pour laisser un peu refroidir (pour conserver les huiles essentielles)
    Puis refermer les récipients
    Etiquetez les pots avec le nom de la formule et la date.
    Stockez vos pots dans un endroit frais, sec et à l’abri de la lumière.
    Nettoyez les ustensiles à l’eau chaude et savonneuse.